Bandeau inférieur

Compétences et organisation/Indicateurs financiers

Indicateurs financiers

Les Budgets Primitifs

Le budget agrégé 2017 (qui regroupe les trois budgets) s’équilibre en dépenses et en recettes soit environ 26 millions d'euros et fait la part belle aux investissements (environ 22 millions d'euros) grâce à une bonne maîtrise des dépenses d’exploitation. 

Modalités de répartition financière

Pour les communes ayant transféré l’ensemble de leurs compétences en eau potable (production et distribution à l'usager) et de manière facultative en assainissement, les recettes proviennent des redevances perçues auprès des usagers dont le montant est fixé par le Comité Syndical.

Pour les communes et les Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) ayant souscrit à la production d'eau potable sans distribution, les recettes proviennent des contributions des collectivités souscriptrices dont le montant est fixé par délibération du Comité Syndical au prorata des débits souscrits (en litres/seconde).

Analyse financière

Les recettes sont fluctuantes car directement liées aux conditions climatiques estivales qui influent fortement sur la consommation des usagers. Traduction : un été chaud est le gage de recettes importantes… pour l’année qui suit !

Les recettes du service de l’eau sont la résultante de la multiplication du tarif par la consommation, avec un effet pervers car si la consommation globale diminue, il faut augmenter le tarif (volumes facturés et nombre d'abonnés).

Globalement, on constate une baisse tendancielle de la consommation par abonné sur le territoire du SEBA.

Même constat pour la production d’eaux usées par abonné. Elle baisse tendanciellement !

De façon très ponctuelle, la consommation a remonté en 2015 du fait d'un été exceptionnellement chaud.

Le prix de l’eau s’accroit de manière modérée (avec une baisse en 2008 suite à la renégociation des contrats de délégation de service public de l’eau et de l’assainissement) en raison du maintien de la part syndicale depuis 2003.

Un réaménagement de la dette a été opéré en 2009 avec le remboursement anticipé de 8 000 000 euros et le recours à un crédit-revolving particulièrement attractif.

Conséquence du réaménagement de la dette, les annuités chutent et procurent de nouvelles marges de manœuvre pour faire de nouveaux emprunts dans des conditions plus avantageuses.

Après une période de disette liée aux difficultés financières du SEBA, les investissements sont relancés pour récupérer le retard accumulé. A noter, deux investisssements majeurs en 2016, les stations de traitement des eaux usées de St Privat et de Ruoms .

Présentation brève et synthétique des comptes administratifs 2016

Documents financiers

Les demandes de dégrèvements sont à adresser par courrier au délégataire du SEBA : SAUR - "La Sigalière" - Les Vergnades - 07110 LARGENTIERE. Elles concernent uniquement les dossiers relevant d’une fuite d’eau après compteur dûment constatée, ou d’un compteur défectueux.