COMITE SYNDICAL

Zoom

Lundi soir, les délégués du SEBA se sont réunis au siège de la collectivité, sans public en raison de la crise sanitaire et avec une retransmission en direct sur les réseaux sociaux.


Lundi soir, les délégués du SEBA se sont réunis au siège de la collectivité, sans public en raison de la crise sanitaire et avec une retransmission en direct sur les réseaux sociaux. Avant d’aborder l’ordre du jour, le président a communiqué un point essentiel concernant les activités du SEBA. En effet, depuis peu, le syndicat effectue le déploiement de la radio-relève à travers un module apposé sur le compteur d’eau. Cette opération de grande envergure permettra, à l’issue du déploiement total, de relever l’index sans avoir besoin d’accéder au compteur physiquement et une meilleure détection des consommations inhabituelles.  Le président et la directrice des services techniques ont mis l’accent sur les enjeux de cette opération vis-à-vis des missions plus valorisantes pour les agents d’exploitation et du temps consacré à cette tâche. Les services du SEBA se tiennent à la disposition des collectivités et des administrés pour toute question éventuelle. 


2021-03-30 rreleve


Actuellement, la tarification de l’eau reste en perpétuelle évolution. Il s’agit d’apporter des réflexions sur les besoins et les catégories d’usagers ayant un accès à l’eau et à l’assainissement. De ce fait, le président a proposé de mettre en place un groupe de travail « adaptations tarifaires ». Suite à cette proposition, le SEBA a désigné, sur la base du volontariat, 10 élus dont ceux du collège exécutif. 

 

Le deuxième point abordé concerne les finances avec la présentation règlementaire des comptes de gestion et administratifs pour l’année 2020. Côté investissement, l’évolution démontre,  année après année, que le syndicat engage des programmes importants. A ce jour, le rythme correspond à environ 8 MHT d’€ de travaux par an, en eau potable et assainissement. Néanmoins, l’année 2020, marquée par la crise sanitaire, a ralenti la mise en œuvre des travaux prévus ou engagés. La conduite normale des travaux devrait être rétablie dans les mois à venir. 


2021-03-30 CS


La présentation du budget principal montre la prise en charge des salaires et des travaux liés aux bâtiments du syndicat. Celui-ci est alimenté par les sous-budgets : eau potable et assainissement. Aujourd’hui, le budget principal n’est relié qu’à ces deux principales dépenses, et rééquilibré par les transferts de charges des sous-budgets. De manière générale, les sous-budgets eau potable et assainissement ont un résultat comptable excédentaire en section d’exploitation, principalement. Cependant, ce résultat excédentaire, s’élevant à environ à 9 M d’€HT (8M d’€HT en eau potable et 1M d’€HT en assainissement), comprend les travaux engagés et non payés, et une dotation financière nécessaire aux futurs investissements de maintien ou d’amélioration du patrimoine.  A ce titre, la directrice des services techniques a présenté les opérations en cours et à venir, à savoir : la poursuite du programme d’optimisation des réseaux, le réservoir de Meyras, les travaux d’extension des réseaux sous sollicitation des mairies, les équipements neufs sur l’usine de Pont de Veyrières. En assainissement, l’accent a été mis sur les études menées pour identifier les eaux parasites sur le réseau de collecte, et les travaux d’extension et équipements de transferts associés.

 

Le SEBA n’a pas vocation à faire des profits. Les recettes sont réinjectées dans la section d’investissement qui sert à financer les travaux. En 2020, le SEBA a investi 7M d’€HT, renforçant la volonté de maintenir le patrimoine au plus haut niveau de service. 

> Retour à la sélection